L’invention des corps

On vous recommande la lecture de L’invention des corps de Pierre Ducrozet, récompensé par le Prix de Flore 2017 – et on comprend pourquoi ! Le roman joue sur les frontières entre Mexique et États-Unis, mort et immortalité, transhumanisme capitaliste et utopie d’un internet libre, révolte et soumission, cellules-souches et peau, amour et perte… Un livre comme on les aime : on plonge, on explore, on manque d’oxygène, on s’emballe, on s’indigne et puis on sort la tête de l’eau – pas fondamentalement différent.e, mais plus tout à fait les mêmes. (bannière : l’Homme de Vitruve par Léonard de Vinci)

Lire la suite « L’invention des corps »