Comme une fleur qui éclôt – Petite fille, de Sébastien Lifshitz

« Quand je serai grand, je serai une fille », affirme Sasha, née garçon, à l’âge de trois ans. « Mais enfin non, Sasha, tu es un garçon ! Tu ne seras jamais une fille ! », lui répond d’abord sa mère, avant de comprendre son erreur en voyant Sasha fondre en larmes, complètement brisée. Il s’agit ensuite de comprendre, de s’éduquer. Et puis de se battre. C’est ce combat contre l’intolérance, l’incompréhension, et le rejet, que nous dépeint Sébastien Lifshitz à travers son sublime et essentiel documentaire Petite Fille, actuellement disponible sur le site d’Arte. (Bannière : © Arte France)

Lire la suite « Comme une fleur qui éclôt – Petite fille, de Sébastien Lifshitz »

Le Festival Interférences s’adapte

Il devait se tenir du 4 au 14 novembre, dans plusieurs lieux culturels de la métropole lyonnaise. Mais parce qu’il ne faut pas se laisser abattre, l’association Scènes Publiques, organisatrice du Festival Interférences, propose jusqu’au 12 novembre de visionner en ligne les documentaires en compétition et de voter pour décerner le prix du public. (Bannière :  © Festival Interférences – Scènes Publiques)

Lire la suite « Le Festival Interférences s’adapte »

Un pays qui se tient sage : arrêts sur images

Le nouveau documentaire de David Dufresne Un pays qui se tient sage est sorti le 30 septembre au cinéma. Pour cette occasion, l’Envolée Culturelle s’est rendue au Comoedia pour une plongée au cœur-même des manifestations des gilets jaunes qui ont débuté en d’octobre 2018. David Dufresne, dans ce film élu pour la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, nous partage sa vision de ce mouvement social encore en cours. Deux rédacteur·rice·s, en retour, vous donnent leur point de vue sur ce film. (Bannière : © Le Bureau – Jour2fête)

Lire la suite « Un pays qui se tient sage : arrêts sur images »

Sélection de documentaires pour comprendre le racisme institutionnel

Enfin.

Depuis quelques semaines de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer les violences policières et plus particulièrement le racisme systémique dont sont victimes les personnes noires, arabes, asiatiques, métisses et de manière générale toutes les personnes non-blanches, au sein de notre société. Conséquence malheureuse et involontaire de ce racisme institutionnel, il s’avère que l’énorme majorité de la rédaction de l’Envolée Culturelle est blanche et malgré le désir de faire changer les choses et d’améliorer – à notre échelle – la société dans laquelle nous vivons, pour la rendre plus inclusive, plus tolérante, nous ne sommes pas en mesure de nous exprimer personnellement sur ce sujet, puisque, et c’est bien là le problème, nous vivons dans un pays, dans une société ou notre couleur de peau ne nous définit pas. Nous sommes, en d’autres termes privilégié.e.s.

Lire la suite « Sélection de documentaires pour comprendre le racisme institutionnel »

Wild Wild Country

Le récit dont nous allons vous parler prend place en Inde dans les années 1960 d’abord, puis en 1981 au fin fond des Etats-Unis, dans le village d’Antelope en Oregon, où une quarantaine d’habitants a vu sa douce torpeur ébranlée par l’arrivée d’une étrange communauté de milliers de personnes habillées en rouge.
Wild Wild Country est une série documentaire Netflix qui évoque un pan méconnu de l’histoire, celui d’une communauté  religieuse : les Rajneeshpuram, avec à leur tête un gourou indien portant le doux nom de Bhagwan Shree Rajneesh, également appelé Osho. Le programme se présente comme une enquête de six heures, en six parties, au cœur de cette secte oubliée et de son leader indien fascinant. (image mise en avant : © wild wild country netflix)

Lire la suite « Wild Wild Country »